Discussion Rapide: Anna Netrebko

La soprano russe Anna Netrebko est peut-être l'actuelle It Girl du monde de l'opéra, mais avec sa voix remarquablement expressive, son imagination musicale, sa présence dramatique et sa beauté séduisante, le public ne peut qu'espérer qu'elle chantera longtemps. Depuis qu'elle a fait ses débuts à l'Opéra de San Francisco dans 1995, sa carrière a été ascendante et elle a chanté avec les plus grandes compagnies d'opéra du monde, notamment La Scala à Milan, le Royal Opera, Covent Garden à Londres et le Vienna Staatsoper. Les débuts sensationnels de Netrebko dans le rôle de Natasha Rostova au Metropolitan Opera de Prokofiev Guerre et Paix a incité un critique à la décrire comme "exquise dans la voix, dans les regards, dans l'allure et l'impétuosité expressive", et un autre à dire simplement: "Audrey Hepburn d'une voix". Semblable à son mentor, le chef d'orchestre Valery Gergiev, elle est championne de l'opéra russe et s'est produite avec le Kirov Opera de Saint-Pétersbourg et en tournée sur les œuvres de Rimsky-Korsakov, Glinka et de Prokofiev. Son vaste répertoire s'étend également de Haendel à Berlioz, de Mozart à Mahler et Netrebko apparaît en soliste de concert avec orchestre et en récital. Elle a pris le temps d'un été occupé de spectacles (festivals à Cortona, en Italie et à Salzbourg, en Autriche) et le lancement de son deuxième enregistrement Semper Libera parler avec Voyage + Loisirs à propos de la vie sur la route pour une jeune chanteuse d'opéra, où elle va faire une pause, et comment c'est de chanter sur un flotteur de piscine.

1. Combien de fois êtes-vous sur la route?
Je voyage presque constamment depuis trois ans - je ne suis pas rentré chez moi depuis cinq mois. En ce moment je chante Musetta dans La Bohème avec le San Francisco Opera. Bien que je considère toujours Saint-Pétersbourg comme la maison, San Francisco a une place spéciale dans mon coeur. J'ai lancé ma carrière américaine ici.

2. Où allez-vous quand vous ne travaillez pas?
Quand j'ai une pause, j'essaie d'aller en Méditerranée, généralement en Grèce ou en Espagne.

3. Des secrets de voyage?
Je vole toujours en classe affaires. Non pas parce que je me considère comme une grande diva, mais parce que je voyage beaucoup. Habituellement, c'est dans mon contrat, mais je le paierai moi-même si nécessaire. Il est impossible de vraiment livrer si vous êtes épuisé après un long voyage. Comme la plupart des chanteurs, je déteste la climatisation. Bien sûr, si vous devenez trop sensible à votre environnement, vous êtes sûr de tomber malade.

4. Quelle est la prochaine après San Francisco?
Je chante dans les opéras de Bellini et Prokofiev au Festival de Salzbourg jusqu'à la fin du mois d'août. En automne, je serai chez Donizetti Don Pasquale à Philadelphie, puis je pars pour le Metropolitan Opera La Bohème . J'ai aussi un petit rôle dans Les journaux de princesse 2 , qui ouvre ce mois-ci. Je joue moi-même et chante lors d'une fête de thé pour la reine, jouée par Julie Andrews; Julie était très gentille et serviable. Garry Marshall, le réalisateur, a tellement aimé ma performance qu'il m'a donné une ligne: "Merci beaucoup, votre majesté." J'espère que ma scène n'a pas été coupée.

5. Que considérez-vous comme une nécessité lorsque vous voyagez?
Dans mon sac ou dans mes bagages? J'ai des photos de mes parents et de mes amis, certains dans des cadres que je place autour de la chambre d'hôtel ou de l'appartement avec ces photos, la chambre ressemble un peu plus à la maison. Sinon, j'apporte toujours beaucoup de vêtements et de chaussures. Je dois avouer que j'aime les vêtements et que je pense qu'il est important de bien se présenter.

6. Votre carrière vous emmène dans plusieurs grandes villes du monde. Des favoris?
J'aime New York, Londres et Tokyo. J'aime vraiment le Japon. C'est tellement différent - évident à dire, je sais. J'adore la nourriture et j'aime beaucoup les gens et leur sensibilité. Je me sens très à l'aise là-bas. Je reviens l'année prochaine pour une tournée avec le Metropolitan Opera et donner un récital. Je pense que ça va se sentir et je sais que cela semble étrange de dire un peu comme un retour à la maison.

7. Dans votre carrière jusqu'à présent, quel a été l'un de vos plus grands défis artistiques?
L'un d'eux a été mes débuts dans le rôle de Donna Anna dans Mozart Don Giovanni au Festival de Salzbourg en été de 2002. La production mise en scène par Martin Kusej a impliqué de nombreux artistes importants et établis, tels que le chef d'orchestre Nikolaus Harnoncourt et le baryton Thomas Hampson qui a chanté Giovanni. Salzbourg est l'un des festivals les plus importants, et un opéra de Mozart dans la ville où le compositeur est né représente beaucoup de pression. Heureusement, ce fut un triomphe et cela m'a apporté un grand succès.

8. Voyager fait autant partie de votre carrière que d'apprendre de nouveaux rôles dans les opéras. Comment l'un influence-t-il l'autre?
Que vous jouiez un rôle pour la première fois ou que vous jouiez déjà un rôle dans votre répertoire, il est toujours difficile de convaincre le public. Je ressens cela chaque fois que je fais quelque chose de nouveau ou que je joue dans une nouvelle ville. Bien que je doive travailler dur avant que les gens ne répondent, si je réussis, ils commencent à m'aimer. Les publics sont différents selon les pays et les villes, mais le public reste un public.

9. Votre premier album était inhabituel. Il comprenait un DVD avec des vidéos de cinq airs de l'album, mais les réglages ne sont pas conventionnels. "Chanson à la lune" de Dvorak Rusalka a été abattu dans une piscine pendant que vous chantiez sur un flotteur de piscine. Où ces vidéos ont-elles été produites?
Ils ont été abattus à Salzbourg et à Los Angeles. Outre l’air Dvorak, tourné à Los Angeles, il ya de la musique de Mozart, Gounod, Bellini et Puccini. Le réalisateur était Vincent Paterson qui a réalisé la chorégraphie du film Lars von Trier Dancer in the Dark avec Björk, et qui a également tourné des clips musicaux pour Michael Jackson et Madonna. C'était comme filmer un film: il y avait beaucoup, beaucoup de prises de vue sous différents angles. C'était très intéressant, mais je préfère quand même la scène.

10. En parlant d'enregistrements, quelle est la prochaine?
Je ferai mon troisième enregistrement au printemps prochain. Ce sera tout Mozart, dont j'aime la musique. Mon deuxième CD est Semper Libera et comporte la musique de Verdi, y compris des sélections de Otello et La Traviata . Il sortira ce mois-ci sur Deutsche Grammophon.