Mexico: The Royal Tour Débute Ce Soir Et Jeudi Sur Pbs

Les récents articles sur le Mexique sont plus susceptibles d’inclure des cartels de la drogue et des meurtres que les voyages d’aventure et les pyramides mayas. C'est pourquoi l'interview d'ouverture du président Felipe Calderon dans une nouvelle émission spéciale sur les voyages à la télévision est surprenante: Calderon affronte le problème de l'image au lieu d'essayer de détourner l'attention avec de jolies images. Il blâme même le voisin du Mexique au nord. Mais ne vous méprenez pas. "Mexico: The Royal Tour", qui sera présenté ce soir et demain sur les chaînes PBS du pays, est une lettre d'amour au Mexique, une célébration de son histoire et des aventures de voyage qui attendent les visiteurs.

Calderon a servi de chef de tournée pour accueillir Peter Greenberg pendant cinq jours à travers tout le pays. Dans le programme, ils cherchent un tunnel caché dans le temple des inscriptions dans les ruines de Palenque. Parmi les temples mayas de Chichen-Itza, les deux font de la plongée dans une cuvette remplie d’eau où jadis ont été jetés les restes de victimes sacrifiées. Ils caressent les baleines dans une lagune en Basse-Californie. Calderon est un homme d'État mondial, oui, mais il est aussi un fier Mexicain et un gars drôle discret. "C'était sympa de te connaître, Peter", dit-il alors que Greenberg se prépare à faire un tour en tyrolienne à travers la canopée d'une jungle de Jalisco.

Calderon a assisté à un aperçu du récit de voyage mardi soir au musée Guggenheim de New York. À une foule de dignitaires et de médias, il a expliqué pourquoi il avait pris tellement de temps pour participer à l'émission de télévision. "Il y avait beaucoup de risques", a-t-il dit. "Il y avait beaucoup de critiques. Les gens, même dans ma propre administration, ont dit que c'était une erreur. Mais c'était une opportunité pour moi de montrer le Mexique aux gens du monde entier." C'est un spectacle à voir.

Les précédents sujets "Royal Tour" comprennent la Nouvelle-Zélande, le Pérou, la Jordanie et la Californie.

Smart Traveler Mark Orwoll est l'éditeur international de Travel + Leisure. Vous pouvez le suivre sur Twitter.